Chorus Architecture

ARTEFACTS URBAINS

UNE SCENOGRAPHIE POUR COMMUNIQUER

Maitriser la ville africaine est un enjeu pour l’avenir de la planète…

Il faut donc développer une approche inclusive pour l’étudier, apprendre de la résilience de la population, et comment intégrer l’humain dans l’urbain en aval et en amont de la prise de décision; cela en s’émancipant des modèles standards, répétitifs…

Il faut donc faire réagir les usagers grâce à des artefacts irrationnels au premier regard… C’est dans cette optique qu’inviter à proposer une scénographie à l’avenue Kennedy à l’occasion de la semaine de la qualité de l’air, chorus architecture au travers de son laboratoire local 2.0 à opter pour la mise en avant d’objets inspirés de symboles locaux obtenus par une combinaison contemporaine de lignes ou de faces en tiges de bambou.

Le bambou plébiscité pour ses propriétés et son attrait dans la mutation vers une architecture durable se présente ici comme une alternative verte, accessible, disponible et abordable …

Plus que de simples mobiliers urbains, les installations éphémères conçues sont le reflet du lieu. « L’avenue kennedy » (yaoundé en miniature), un espace ou l’informel et le formel se côtoient dans une situation urbaine peu favorable du fait de la qualité médiocre des équipements, de la sensibilité du contexte social et les impacts des changements climatiques (notamment les inondations).

« Ils ont embrassé le numérique et c’est le cœur de leur activité – amenons les a se questionner sur la durabilité, la mobilité et la responsabilité face aux défis que la pression que démographique va exercer sur la ville … »